Qui suis-je? Nathalie tout simplement :)

Qui suis-je vous demandez-vous ?

Moi c’est Nathalie, j’ai 51 ans, maman de 3 filles, de 12, 14 et 18 ans. Originaire du Québec j’habite en France depuis 1998, et avant que vous le demandiez pourquoi avoir quitté un aussi beau pays ? La réponse comme bien souvent chez les expatriés, par amour tout simplement.

J’habite en Alsace dans une belle petite ville très sympathique au nom extraordinairement français pour une ville alsacienne, Saverne.

En 2013 la vie a décidé que ma route serait un parcours à obstacles, avec beaucoup d’obstacles, mon corps a déclaré une leucémie aigüe lymphoblastique B, la chimio a été le premier obstacle, non le moindre bien sûr, mais juste le début d’un espèce accrobranches, sans branche et sans nature mais que du chimique tout autour. En octobre de la même année on m’a donc greffé la moelle de mon frère, c’est une chance énorme que d’avoir dans sa fratrie un donneur compatible, cette greffe me permet de vous écrire aujourd’hui, mais non sans conséquence. Je vous en reparlerai.

Par la suite en 2014 on m’a diagnostiqué une fibromyalgie par-dessus les conséquences de la leucémie, mais tout le monde sait que le cancer ne frappe jamais seul, il est trop lâche. Douleurs et fatigues font parties de ma vie depuis, pas un seul jour sans pouvoir faire l’impasse sur cet intrus qui gère un peu mon existence depuis ce 13 mai 2013, mais on est encore debout c’est l’essentiel.

Depuis ce jour de mai 2013 je ne peux plus travailler à l’extérieur, mon état physique ne me permet plus de prévoir ne serait-ce que sur un ou deux jours mes capacités, et il se peut que je puisse travailler 3 heures d’affilées un matin et plus du tout pendant deux semaines par la suite, difficile d’obtenir un poste aussi adapté.

La maladie se charge assez rapidement de faire le vide autour de soi, du coup ce vide se rempli par la solitude, cette espèce de trou noir ou nous nous retrouvons quand tout autour de nous il n’y a plus rien de perceptible, parce que la solitude peut vivre en vous alors que autour de nous il y a énormément de gens.

L’été dernier en aout, on m’a hospitalisé afin de tenter de trouver la provenance de madame douleur et de madame fatigue se disant que depuis 6 ans ça faisait long et que surement nous avions affaire à un nouvel intrus. En effet nous avions un nouvel habitant dans ce corps déjà bien meurtri par Arthur mon cancer, cette fois il s’agissait d’un syndrome qui débarquait tout juste de sa fréquentation d’avec Arthur, celui là a un nom bien à lui , Gougerot-Sjögren.

Pensant que ce serait tout et que j’aurais une pause dans mon parcours je me suis lâcher et mise à imaginer à un retour à la vie normale que j’avais depuis 6 ans avec Arthur, mais rien n’est jamais aussi simple.

Voilà vous me connaissez un peu mieux, vous aurez certainement compris que ce blog est ma porte de sortie de la solitude, parler toute seule c’est poche non ? Alors je fais le choix de parler avec vous. Mais aussi de partager ma personne, mes connaissances, mes idées, mes délires, et vous écouter via les commentaires ou via le mail du blog.

Nathalie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :